Paiement sécurisé avec 3D Secure
Aydora : Avis sur le Désarroi de l’Enfant de Choeur

Aydora : Avis sur le Désarroi de l’Enfant de Choeur

Résumé : 

Paul est un enfant heureux, il aime jouer, rire, courir et est fier d’être scout d’autant que les activités le passionnent.Quand il devient aussi enfant de chœur, c’est encore mieux. Sauf qu’un certain père Ménager a des vues sur lui. Après s’être fait aimer de toute la communauté paroissiale et de la famille de Paul qui le reçoit régulièrement, ce prêtre sans scrupule envoûte le jeune garçon et ne lâche plus jamais son emprise sur lui.
L’emprise ce pourrait être le sujet de ce livre. Personne ne peut croire que cet homme si charismatique soumet un jeune garçon à ses pulsions féroces. La hiérarchie catholique pour sa part s’obstine à étouffer cette affaire.
Trente ans plus tard, Paul se souvient et comprend qu’il doit agir, il ne peut laisser les autres victimes s’exposer seules, il est des leurs.
Après un temps d’incrédulité, sa mère finira par le soutenir et plus encore, un jeune séminariste, témoin d’une de ces scènes d’abus sexuels. Son ami Vladimir, scout comme lui et toujours à ses côtés, sera pour finir son avocat et son défenseur, pétillant d’idées et d’humour.
Ce livre est une œuvre romanesque, construite à partir de témoignages de personnes abusées dans leur enfance.Comme l’a dit un prêtre psychothérapeute, on entend les victimes, mais on ne les écoute pas. Le Désarroi de l’enfant de Chœur se place à la hauteur d’un enfant, confiant puis terriblement violenté. Son histoire est celle d’un enfer quotidien, qui l’emprisonne et le marquera à jamais..

Mon avis : 

     Paul est un enfant souriant, plein de vie, attiré par le scoutisme, hâte de faire sa communion. D’une famille pratiquante, il est régulièrement en présence du père Ménager. Celui-ci mettra en place un stratagème pervers pour se faire passer auprès de la communauté pour la personne la plus humble, serviable et honnête. Il a une véritable aura envers les enfants qui sont fascinés par son autorité naturelle. Il y aura des enfants qui auront vu juste dans le comportement de ce père, prévenant Paul qu’il est “trop” apprécié du prêtre. Paul se souvient de cette époque une fois adulte, de grands pans de mémoire s’en sont allés, mais demeure ce sentiment froid dont il ne parvient à se détacher une fois adulte. 

    Les premières pages du livre mettent le lecteur directement dans le bain. Les mots s’enchaînent, les horreurs également. Les sévices qu’a subis Paul, ce dégoût parfaitement légitime. Non, le lecteur n’est pas épargné. On ressent de la colère, de la tristesse, de l’incompréhension. Certains passages m’ont donné des hauts le cœur, mais ils sont nécessaires à la lecture de ce livre. Il est d’ailleurs d’actualité maintenant que les scandales sexuels autour de l’Église sortent dans les médias et que les victimes parviennent à prendre la parole, témoigner des horreurs subies. 

[…]

Fermer le menu
×

Panier