Le gars en vélo qui bénit les piétons

(4 avis client)
Première de couverture du roman Le gars en vélo qui bénit les piétons d'Aurore Rivals

Coup de coeur de l’Espace culturel Leclerc, Ares

Le gars en vélo n’a pas de nom, on le prend pour un vagabond, un excentrique, un attardé mental, un diseur de bonne aventure, un fils de famille, un prince. Son visage n’apparaît pas sur les photos. Les personnes qu’il rencontre ne sont jamais les mêmes : un vieillard qui dessine, une humanitaire pressée, un vigneron, des enfants, un couple qui danse, une épouse inquiète, un paresseux, un homme et son âne, un nouveau-né, un sportif, une jeune fille qui le soigne et bien d’autres. Il les écoute attentivement, les accepte telles qu’elles sont, ne cherche pas à les rendre meilleures. Mais quand l’occasion se présente, il reçoit avec reconnaissance leur aide et leur affection. Puis il s’en va car son voyage est infini.

Ce gars en vélo, on ne peut pas le lâcher quand on a commencé à lire son histoire. Son périple provoque l’étonnement, l’admiration et un grand bonheur de lecture. Par son calme et son aura, il évoque d’autres magnifiques figures mythiques ou littéraires.

Informations complémentaires

15,00

Vous êtes libraire ?

Commandez nos romans directement en ligne grâce à votre compte dédié.

Pour accéder à votre interface de commande en ligne, rien de plus simple : Inscrivez-vous, entrez vos coordonnées professionnelles et procédez directement à l’achat au tarif professionnel depuis notre boutique en ligne.

Description

Rencontre avec l’autrice, Aurore Rivals

Babelio

Extrait : Un roman très poétique et d’une grande beauté. Le gars en vélo dont on ne connaît pas le nom et qui est appelé l’homme roule paisiblement sur les pistes cyclables et apporte douceur, amour et sérénité aux hommes, femmes et enfants qu’il rencontre.
Il a plutôt l’air d’un vagabond, les cheveux en bataille et disposant comme seule richesse de son vélo. Il n’apparaît pas sur les photos ni dans le reflet des miroirs : à ce titre il pourrait effrayer mais la profondeur de son regard et l’humanité qu’il dégage rassurent.
Il est tout à la fois prince, confident, candide et emprunt d’une grande maturité. Il accompagne chaque personne rencontrée dans son chemin ou dans sa quête en quelques instants seulement. Il adoucit les vies, redonne espoir et courage.
Des chapitres courts racontant chacun une rencontre. L’envie irrésistible de poursuivre la lecture pour se laisser bercer par les paroles de cet homme altruiste.
Bref, un récit initiatique mêlant philosophie, magie, poésie, et beaucoup d’humanité.
Merci encore pour cette découverte majestueuse !

Lire l’ensemble des critiques sur Le gars en vélo qui bénit les piétons – Aurore Rivals – Babelio

 

Lee Ham a noté ce roman 18/20

Découvrir sa critique

4 avis pour Le gars en vélo qui bénit les piétons

  1. Leclerc

    On aimerait bien ressembler à ce gars en vélo, un gars atypique dont la philosophie de vie inspire. Ou bien être un de ces piétons qu’il croise sur sa route pour recevoir de belles leçons de vie…
    Ce livre est une pépite, un texte poétique, une histoire originale, des rencontres riches en émotions…

  2. Jean-Yves MOUNIER

    La couverture de ce roman, réalisée par l’autrice elle-même, avait tout de suite attiré mon attention : quelle était donc cette silhouette cycliste qui semblait déchirer l’horizon, filant vers l’on ne sait quelle mystérieuse destination ? Qui était donc ce gars et pourquoi bénissait-il les piétons ?
    Dès les premières pages, le décor est planté, une piste cyclable comme une allégorie de la vie, un cycliste infatigable mais pas inaccessible, des rencontres qui dévoilent chacune un tout petit peu de la personnalité de celui dont le visage n’apparaît pas sur les photos et semble petit à petit rouler vers sa prochaine mort. Qui est-il, chemineau, ange, fou ? Qui sont ces personnages rencontrés sur la piste , tout ceci est-il bien réel ?
    Autant de questions que pose ce texte étrange, captivant, poétique dont je recommande vivement la lecture. Mais attention, une fois que vous l’aurez ouvert, vous ne pourrez plus le lâcher avant la fin et, même à ce moment-là, il ne vous quittera pas !

    Commentaire original : http://biblio-cyclesdephilippeorgebin.hautetfort.com/archive/2020/11/14/rivals-aurore-6277038.html

  3. Bernadette

    À la fois poétique et mystérieux, profond et d’une lecture fluide, ce livre est absolument captivant.

  4. Carol Chanconie 

    J’ai énormément apprécié ce récit. Il y a beaucoup de poésie et d’humanité dans cette histoire. L’écriture est fluide et très agréable. Je me suis laissée embarquer par l’empathie du gars à vélo et sa philosophie. C’est certain je lirai d’autres récits d’Aurore Rivals.
    Aller sur le site de Babelio où il y a d’autres critiques du livre :
    http://www.babelio.com/livres/Rivals-Le-gars-en-velo-qui-benit-les-pietons/1273238#critiques

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'autrice

Portrait d'Aurore RivalsAurore Rivals est musicienne, elle peint et elle écrit. Flûtiste, elle est invitée à jouer dans de nombreux festivals. En 2012, elle travaille avec le compositeur Peter Eötvös sa pièce pour flûte seule Cadenza et l’interprète au Centre de Documentation de la Musique Contemporaine. Aux éditions Aedam Musicae, elle publie un livre d’entretiens autour des opéras de Peter Eötvös (2012) et un dictionnaire intitulé Petites histoires de flûtes traversières (2018).

Son site Internet : https://aurorerivals.blogspot.com/

 

Soutenez le Chant des Voyelles !

Ne loupez plus un seul de nos événéments ou nos prochaines parutions et soutenez nos éditions en souscrivant à notre newsletter. Promis, nous ne vous enverrons que l'essentiel. ;)

Merci pour votre soutien ! Vous êtes bien inscrit à notre newsletter.