Iels en parlent

Vous souhaitez découvrir nos livres par le prisme de nos lecteur‧ice‧s ? Vous êtes au bon endroit.

Le Voile de la mariée

mesbelleslectures

« Je devais sourire en toutes circonstances, mais éviter de rire toutefois, au risque d’endommager mon maquillage et de paraître frivole »
Roman d’une fuite, d’un choc de cultures, de l’apprentissage d’une autre vie, roman d’autres immigrés comme elle, dans l’illégalité. Roman de ces grilles de toutes sortes qui enferment les femmes musulmanes jusqu’au jour où elles s’en émancipent! lire la suite dans mesbelleslectures.com

Rémy

L’idée de « comprendre » de l’intérieur une femme arabe pourra sembler à priori incongru au lecteur profane caucasien, qui plus est de sexe masculin. (...) On tremble pour Meryem car elle est « vivante », portée par le style affirmé de l’auteure, de même que les protagonistes qui croisent son chemin, et sa sœur ainée dont le sacrifice précipitera le dénouement d’un parcours erratique et d’une véritable métamorphose de la jeune héroïne en femme.

Le gars en vélo qui bénit les piétons

Première de couverture du roman Le gars en vélo qui bénit les piétons d'Aurore Rivals

Avis de lecteur, sur Babelio

Un roman très poétique et d’une grande beauté. Le gars en vélo dont on ne connaît pas le nom et qui est appelé l’homme roule paisiblement sur les pistes cyclables et apporte douceur, amour et sérénité aux hommes, femmes et enfants qu’il rencontre. Merci encore pour cette découverte majestueuse !

Centre culturel Leclerc

On aimerait bien ressembler à ce gars en vélo, un gars atypique dont la philosophie de vie inspire. Ou bien être un de ces piétons qu’il croise sur sa route pour recevoir de belles leçons de vie…
Ce livre est une pépite, un texte poétique, une histoire originale, des rencontres riches en émotions…

L'écho d'un instant

Blog bibliofeel

Au final, un roman très intéressant par rapport à l’histoire du Brésil et les ravages des dictatures militaires en Amérique du sud à cette époque. Un cadre inquiétant permettant à l’autrice d’introduire la question qui concerne chacun de nous : dans des conditions aussi difficiles de dictature, de torture, de disparition des opposants désignés comme terroristes, qu’aurais-je fait ? Défendre la liberté, la justice, la démocratie au nom d’un idéal, au risque d’y perdre la vie ? Faire le dos rond en continuant une routine confortable en espérant que ça passe ? Ou pire, participer à la délation par rancœur, vengeance, par bêtise.

Liberté Hebdo

Un travail et une intelligence de la composition font de L’Écho d’un instant une réussite dans l’excellence, « modèle » de traitement romanesque du politique sans concession aux facilités de la démonstration.

Démembrement rural

Lectures de Plume

Lorsque j’ai vu le titre, j’ai eu peur d’une histoire trop glauque, trop gore. Mais finalement pas du tout, c’est une vraie enquête policière pleine de rebondissements et surtout de mystère, de suspense, de surprises, PAS UNE SEULE FOIS JE ME SUIS DOUTÉ DU MEURTRIER!

Blog d'Encres vagabondes

Trifaille est une petite ville de banlieue parisienne où des évènements dramatiques vont se dérouler. En effet, des meurtres très particuliers se succèdent et à chaque fois une partie du corps est amputée. Voilà un serial killer difficile à démasquer. L’intrigue est parfaitement menée, l’écriture dynamique et très rythmée de Brigitte A. Delpech dénonce avec ironie bien des travers des humains.  

La Fleur du monde

Pierre Josse, ancien rédac chef du guide du routard

C’est un récit de voyage très particulier en Israël (en couch-surfing) et en Palestine qui correspond totalement au sens qu’on donne au mot voyage : la liberté, l’ouverture, la curiosité, la disponibilité, le refus des clichés et des idées toutes faites… Loin du récit traditionnel linéaire donc, Mathieu Gabard a l’originalité d’utiliser la poésie pour décrire et faire passer les émotions, les coups de cœur, les interrogations… Pari osé et réussi. 

Mare nostrum

Quand la danse, le voyage et la poésie se rencontrent en Orient, cela donne “La Fleur du monde”, un récit en prose et en vers à la découverte de l’autre.
Au commencement, il y a la curiosité. Le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal est celui du questionnement.

Mémoires des temps futurs

Charlie Hebdo, Laure Daussy

Cathy Berheim est une de celles que l’on appelle les «historiques du MLF». Elle était là le 26 août 1970, avec un petit groupe d’une dizaine de femmes, pour déposer une gerbe en l’honneur de la femme du soldat inconnu. Un moment symbolique considéré comme l’un des actes de naissance du Mouvement de Libération des Femmes (MLF). 

Les cinq cahiers d'Habiba

Patrimoine – Mensuel du livre, des arts et de la culture

Les cinq cahiers d’Habiba est un roman intimiste, bâti sous le mode du huis‐clos dans une gamme chromatique comme on le ferait en musique avec une succession de demi‐ tons. Un roman qui fait un clin d’œil à Emile Zola, à Gabriel Garcia Marquez. L’attrait du roman vient du fait que Zohra Sotty sous la plume de la narratrice prend le lecteur pour un proche ami d’Habiba venu lui rendre une visite impromptue et à qui cette dernière raconte ses histoires de vie dans un langage clair, émouvant et irritant à la fois avec des mots qui sonnent justes et des personnages aux caractères souvent fluctuants.

Thierry, avis lecteur

J’ai beaucoup aimé ce livre. Il est très bien écrit et l’histoire m’a beaucoup touché. C’est un premier roman très réussi, j’espère qu’il y en aura d’autres !

Théâtre au sang

Blog K-libre

Une tonalité particulière et agréable. Voilà un roman intelligent.

Blog Web Théâtre

Un très bon polar dans le milieu de l’art dramatique

Dorota dans le doute

Gérard Mordillat, écrivain et cinéaste

Qu’a fait dorota de sa vie ? Est-ce une héroïne d’une extraordinaire abnégation ou une traîtresse dirigée uniquement par son égoïsme ? Comme dans la peinture classique, la beauté de dorota, son secret, ses secrets ne se révèlent que dans les ombres. Dorota dans le doute, dorota dans les ombres. Dorota en pleine lumière pour attirer des lecteurs et des lectrices à la piste de cette femme exceptionnelle.

Le Désarroi de l'enfant de choeur

Blog d'Aydora

Ce livre est une œuvre romanesque, construite à partir de témoignages de personnes abusées dans leur enfance. Comme l’a dit un prêtre psychothérapeute, on entend les victimes, mais on ne les écoute pas. Le Désarroi de l’enfant de Chœur se place à la hauteur d’un enfant, confiant puis terriblement violenté. Son histoire est celle d’un enfer quotidien, qui l’emprisonne et le marquera à jamais..

Blog de Jean-Pierre Vialle

Toutes les situations sont dépeintes avec pudeur et retenue, sans aucun voyeurisme. Elles ne constituent nullement l’essentiel du livre… juste quelques lignes. Non l’essentiel se trouve dans les réactions – qui évoluent avec le temps – de Paul, de ses parents, de ses copains, des amis bon chic bon genre de la famille, ces amis presque intégristes, mais aussi, les réactions de la hiérarchie du clergé, et de jeunes séminaristes qui risqueront toute leur vie religieuse pour dénoncer les actes du prêtre.

Marcher sur son ombre

Marcher sur son ombre, roman d'Isabelle Mercat-Maheut

Blog de Lee ham

Ressasser des souvenirs lorsque l’on est enfermé entre quatre murs, semble logique. La prison est peut-être un moteur à mémoire. Cependant, qui est cet homme? Qu’a t-il fait pour se retrouver dans cette prison? Il semble ne jamais pouvoir s’y adapter.

Le blog culturel du Val d’Oise

A quoi ressemble le quotidien en prison? Peut-on pardonner l’absence à un père? Avec pudeur, ce roman à deux voix réussit à aborder un sujet difficile sans mélodrame.

Soutenez le Chant des Voyelles !

Ne loupez plus un seul de nos événéments ou nos prochaines parutions et soutenez nos éditions en souscrivant à notre newsletter. Promis, nous ne vous enverrons que l'essentiel. ;)

Merci pour votre soutien ! Vous êtes bien inscrit à notre newsletter.